Participation de NovaScopia au colloque "Santé en détention : constats et actions"

  Publié en mai 2021
Participation de NovaScopia au colloque
Ce colloque a pour objectif de présenter les enjeux particuliers en matière d’éthique et de détention, un état des lieux de l’état de santé des populations en milieu carcéral ainsi que des programmes d’éducation pour la santé à l’intention de ces publics. Il s’adresse à l’ensemble des professionnels intervenant en milieu pénitentiaire.
Aux côté de Marie-Line Huc, NovaScopia y participera pour présenter la démarche "Alimentation Sport Santé" engagée à l'échelle de la région Nouvelle Aquitaine. Soutenu principalement par l'ARS et la DAP, il est porté par l'association CARALIM depuis 2 ans. Le programme se veut une démarche expérimentale qui repose sur trois leviers importants à l’échelle des établissements pénitentiaires : Un meilleur accès à la promotion de la santé; une coopération sanitaire et pénitentiaire renforcée; la participation des personnes détenues à la conception des outils et des actions.
En coopération avec les directions de l'administration pénitentiaire, les Unités sanitaires, les moniteurs sportifs et les responsables de l'Education Nationale, il a pour objectif de renforcer les parcours de santé des personnes détenus en opérant simultanément sur plusieurs déterminants :  les repères nutritionnels, les pratiques de cantinage, la pratique d'activités physiques et sportives et le développement d'actions de promotion de la santé.

La première phase des travaux (2018 - 2020) a permis de réaliser de multiples interventions orientées principalement sur l'offre alimentaire et les pratiques de cantinage. Un premier rapport d'étude a été réalisé en 2019 pour mieux connaître la nature des actions réalisées dans le domaine de la nutrition et en étudier les conditions de déploiement. En parallèle, des outils pédagogiques "Fiches de repères nutritionnels" ont été réalisées à l'intention des unités sanitaires. L'année 2019 fut aussi une année déterminante avec l'intégration du Nutriscore sur toutes les listes de cantinage des établissements pénitentiaires.

La seconde phase des travaux démarrent cette année. Ils concernent principalement trois volets : 1. La réalisation d'une étude visant à développer l'activité physique adaptée en détention. 2. L'expérimentation d'une batterie de test d'activités physiques en direction des personnes détenues les plus fragiles. 3. le lancement des travaux d'évalutation d'impact de l'intégration du Nutriscore sur les grilles de cantinage (en partenariat avec l'EREN -Chantal JULIA et Hélène CHARREIRE et la cellule recherche/innovation de la DAP).

Top